Activités

Copyright © All Rights Reserved les photos site créé sur base de WebCreator one.com webmaster

Origine et zone d’élevage

La chèvre alpine, comme son nom l’indique, est originaire du massif alpin. Elle est élevée dans toutes les zones caprines de France. Elle est particulièrement répandue dans la vallée moyenne de la Loire et de ses affluents, dans les vallées de la Saône et du Rhône et dans le Poitou-Charentes. La Savoie, berceau de la race, conserve encore un cheptel notable. 

Aujourd’hui, l’Alpine est la race la plus répandue en France avec 55% des femelles soumises au contrôle laitier.

 

Aptitudes et utilisation

La chèvre Alpine est une forte laitière de format moyen. Rustique, elle s’adapte parfaitement en stabulation, au pâturage ou à la vie à la montagne. 

Animal à poil ras, le type chamoisé est le plus répandu, mais on rencontre aussi des souches polychromes. 

La poitrine est profonde, le bassin est large et peu incliné. Les membres sont solides et les articulations sèches donnent des aplombs corrects. La mamelle est volumineuse, bien attachée en avant comme en arrière, se rétractant bien après la traite. Les trayons, distincts de la mamelle, sont dirigés vers l’avant et sensiblement parallèles.

 

 

Poids :

Poids des boucs : 80 à 100 kg

Poids des chèvres : 50 à 70 kg

 

Qualités laitières* :

Production laitière moyenne par lactation : 790 kg en 268 jours

Quantité de matière protéique : 25,5 kg

Taux protéique : 32,4 g/kg

Taux butyreux : 37,3 g/kg 

*Source : Résultats de Contrôle Laitier – espèce caprine, Institut de l’Elevage – FCL, 2007

 

Capgenes

La Chèvre et le Chou

 

Le terme maraîchage existe depuis le XIXe siècle et provient du mot « marais ». On utilise aussi le mot horticulture qui désigne la branche de l'agriculture comprenant la culture des légumes, des petits fruits, des fleurs, des arbres et arbustes d'ornement.

 

Le maraîchage est un type d’agriculture dont le premier objectif est de fournir des productions agricoles directement vendables au consommateur final. Une production maraichère peut etre produite sur de grandes surfaces ou des petites, pleins champs ou sous serre. Elle peut être vendue à des transformateurs, des intermédiaires et sur les marchés. Le maraîchage peut utiliser des moyens techniques poussés tels que réseaux d'irrigations, serres chauffées ou non, tunnels plastiques etc…

Un maraîcher bio travaille sur la biodiversité et les méthodes alternatives à l’utilisation de produits phytosanitaires. Le maraîcher bio doit préparer les sols, semer les graines, arroser ou irriguer, fertiliser avec des engrais verts, protéger les plantes contre les parasites, observer la croissance des plantes et veiller sur leur bon état. Donc la gestion appropriée de l’environnement, ainsi que la bonne connaissance de la biodiversité sont parmi les clés de la réussite des productions maraîchères bio. Et bien que la culture de plantes alimentaires en potager concerne plutôt l'autoconsommation, le maraîchage concerne la culture pour la vente à la consommation...

Ce métier est accessible aux femmes et aux hommes.

 

Intelligenceverte